ZAC Parc des Affaires
ASNIERES SUR SEINE

Programme 

Maitres d’ouvrage SOGEPROM / SODEARIF / ALTAREA COGEDIM

Aménageur

Paysagiste Land’Act

SDP 

Phase Concours

Crédit perspectives Morph

Soucieux de préserver la cohérence et la forte identité du paysage urbain dessiné par l’agence Devillers, ponctué d’émergences et de respirations végétalisées, notre Groupement a pris le parti de mener une réflexion globale, faisant dialoguer entre eux l’ensemble des architectes engagés sur la conception de la ZAC Parc d’Affaires. Cette démarche commune de composition architecturale, sans précédent à l’échelle d’un quartier, nous paraît un prolongement naturel de la démarche urbanistique ambitieuse engagée par la Ville d’Asnières-sur-Seine. Elle se veut l’incarnation d’une vision juste et généreuse, contemporaine du vivre-ensemble.


Le traitement du parc central – point de convergence de la vie du quartier, lieu de rencontres et d’animations en tout genre, physiques comme numériques – entend jouer un rôle majeur à cet égard. Son ouverture sur l’avenue des Grésillons et la commune de Gennevilliers, grâce à la création d’une trame verte, doit permettre de pousser le plus loin possible la continuité paysagère, de la Seine à la Seine, et rompre définitivement avec la situation de péninsule de l’ancien territoire industriel.


Si nous souscrivons pleinement à la multiplication des ouvertures et des continuités visuelles, contrepoids structurant à la densité proposée dans le projet initial, nous pensons qu’il est possible d’aller plus loin en accentuant les grands principes du projet : fragmentation des îlots, composition en strate, épannelage. Afin d’accroître encore la qualité de vie dans l’éco-quartier Émergences, nous pensons qu’il est utile de concentrer davantage les pleins en les déployant sur la hauteur, pour mieux libérer des vides, en strate basse, où puissent se diffuser les interactions humaines et le paysage.


Rompant avec l’uniformité de la ville classique, notre projet se veut à l’image du bourg italien de San Gimignano : un nuancier fortement contrasté d’émergences, de reliefs, de percées, de vides et de pleins. Un ensemble atypique appropriable par chaque usager, qu’il soit petit ou grand, de passage ou en résidence, qu’il ait les pieds sur terre ou la tête dans les nuages. Un carrefour urbain convivial où se mêlent, en rez-de-chaussée comme sur les toitures basses, les différents usages (boutiques, guinguette, lieux associatifs, coworking ; kiosque au coeur du parc centralisant les échanges numériques du quartier ; jardins potagers et partagés…) et où se croisent en hauteur les regards et les horizons. Un partage de l’espace urbain de la terre au ciel : notre ambition est au fond de créer, à tous les niveaux, des « maisons » connectées.